Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vivre ensemble > Le Règlement intérieur

Le Règlement intérieur

Le règlement intérieur fixe les règles qui régissent la vie de l’établissement et s’applique à tous les membres de la communauté scolaire, élèves et adultes qui se doivent de respecter les règles de vie (attitude, paroles, .)

« Toute personne a droit à ce que règne un ordre, tel que les droits et libertés de chacun puissent prendre plein effet. L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible ». (Déclaration Universelle des droits de l’Homme - 10 décembre 1948).
Le collège est un lieu de travail, d’enseignement et d’éducation où chaque élève doit apprendre à devenir un homme et un citoyen. Le Règlement Intérieur a donc pour but d’organiser ce travail, de favoriser la formation civique, de permettre un enseignement ouvert à tous les aspects de la vie ; il doit d’autre part contribuer à l’instauration, entre toutes les parties intéressées (personnels, parents , élèves), d’un climat de confiance et de coopération indispensable à l’éducation et au travail ; il vise enfin à l’acquisition progressive du sens des responsabilités.
L’inscription d’un élève au Collège vaut, pour lui-même comme pour ses responsables légaux, adhésion au présent Règlement Intérieur et engagement à s’y conformer pleinement.

Chapitre I - RÈGLES DE VIE

I - 1) Neutralité et laïcité

Comme tous les membres de la communauté scolaire, les élèves sont soumis au strict respect des principes fondamentaux de neutralité et de laïcité : « Nul ne peut être inquiété pour ses opinions même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi » (Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen - 25 août 1789).
Cependant, l’exercice de la liberté d’expression et l’adhésion à une croyance religieuse ne saurait permettre aux élèves d’arborer des signes d’appartenance religieuse ou politique qui, par leur nature, ou les conditions dans lesquelles ils sont portés, ou leur caractère ostensible, constitueraient un acte de provocation ou de propagande, porteraient atteinte à la dignité ou à la liberté de l’élève ou d’autres membres de la communauté éducative, compromettraient l’ordre public dans le collège.

I - 2) Assiduité et ponctualité

Les élèves sont soumis à l’obligation -fondamentale- d’assiduité qui implique qu’ils doivent suivre tous les enseignements obligatoires définis par l’emploi du temps du collège ; elle s’impose également pour les enseignements facultatifs dès lors que les élèves y sont inscrits.
L’obligation de ponctualité en découle afin d’assurer le bon déroulement des cours.
Les élèves doivent accomplir les travaux écrits, pratiques ou oraux qui leur sont demandés par les professeurs, et se soumettre aux modalités de contrôle des connaissances qui leur sont imposées.

I - 3) Respect d’autrui et politesse

Le respect d’autrui et la politesse sont une nécessité fondamentale de la vie en communauté. Ce respect conduit à proscrire dans l’enceinte du collège : le port des casquettes ou couvre-chef de quelque nature que ce soit, l’utilisation d’objets pouvant perturber les cours (montre à sonnerie, jeu vidéo, baladeur, etc.), le jet de matériaux (papier, encre, tippex, etc.) ou de nourriture ailleurs que dans les poubelles réservées à cet effet, la consommation de chewing-gum et autres friandises ou nourriture en classe ou en permanence.
Il est recommandé aux parents de veiller à ce que leurs enfants n’aient sur eux ni somme d’argent importante, ni bijoux, ni vêtement ou objet de valeur.
Tout en apportant son attention à la recherche des objets perdus, l’administration du collège ne peut être tenue pour responsable en cas de perte ou de vol.
Dans l’enceinte du collège, les élèves doivent adopter une tenue propre et décente. Une tenue spéciale et adaptée est exigée pour l’E.P.S.

I - 4) Conduite et sécurité

Il est strictement interdit d’introduire ou d’utiliser dans le collège tout objet (laser, couteaux, pétards,…) ou produit dangereux pour la sécurité ou la santé de l’élève lui-même et/ou des autres membres de la communauté. Il est interdit de fumer dans l’enceinte du collège. Ces interdictions s’appliquent également dans les locaux extérieurs mis à disposition du collège (gymnase par exemple). (décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006),
Tout troc ou commerce entre les élèves est interdit au sein de l’établissement, sauf opération spécifique approuvée par le Chef d’établissement (par exemple ventes à but humanitaire, ou visant à financer un projet pédagogique).
Les jeux brutaux et les jets de projectiles ne sont pas tolérés en raison du danger qu’ils présentent.
Il est dans l’intérêt des élèves de respecter les locaux, le matériel et les équipements mis à leur disposition ; les auteurs de dégradations volontaires (par négligence, par indiscipline...) devront assurer la remise en état des biens dégradés ou leurs parents auront à régler le montant des frais de réparation, sur présentation d’une facture, indépendamment des sanctions disciplinaires encourues par les auteurs.
L’usage du téléphone mobile est interdit durant les activités d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur au collège, à savoir les bâtiments, en application de l’article L. 511-5 du code de l’Éducation. Il en est de même pour l’usage de certains biens personnels (lecteur « MP3 », « smartphones », etc.). Les téléphones mobiles doivent être éteints pendant les cours et rangés dans le sac, ainsi que les autres appareils cités. Une tolérance est accordée pour les téléphones mobiles uniquement dans la cour de récréation et dans le respect d’autrui. Conformément à la protection du droit à l’image, l’utilisation d’appareils photographiques ou de caméras est interdite, la diffusion des images portant atteinte à la dignité des personnes. Toute infraction sera sanctionnée. En cas d’utilisation intempestive, l’objet peut être confisqué sur une période brève seulement pendant laquelle l’appareil est rangé en lieu sûr. Par ailleurs, l’élève doit être informé quant à la durée de la confiscation et aux modalités de restitution de son bien. L’appareil sera déposé à la Direction de l’établissement ; il sera remis au responsable légal uniquement.
Les élèves sont appelés à être vigilants quant aux risques de vol ou de perte.
L’usage du tabac, de l’alcool ou de tout autre produit toxique est formellement interdit, ainsi que la publicité faite à ces produits.
Les élèves ne doivent pas être porteurs de briquets, allumettes, alcools, stupéfiants. Tout autre produit illicite ou tout objet susceptible d’occasionner des blessures ou de provoquer des désordres est interdit.
En qualité de représentant de l’Etat au sein de l’établissement, le chef d’établissement prend toutes dispositions, en liaison avec les autorités administratives compétentes, pour assurer la sécurité des personnes et des biens, l’hygiène et la salubrité de l’établissement.

I - 5) Les absences

Pour toute absence prévisible, la famille est tenue d’informer par écrit et préalablement l’administration du collège. Pour les absences imprévisibles, la famille doit informer téléphoniquement la Vie Scolaire dans les plus brefs délais ; confirmation écrite doit être donnée ensuite avec le motif et la durée de l’absence. En cas de maladie contagieuse, un certificat médical doit être fourni. Quelle que soit la durée de l’absence, l’élève ne sera accepté en cours qu’après avoir présenté au service Vie Scolaire son carnet de correspondance où auront été reportés, le motif et la durée de l’absence.
Les familles seront le plus rapidement possible informées de toute absence suspecte de leur enfant.
Les absences non justifiées et répétées feront l’objet d’un signalement auprès des services de l’Inspection Académique qui seront amenés à prendre les mesures qui s’imposent.

I - 6) Les retards

A l’exception des cas de force majeure, tout retard constitue une faute contre le règlement.
Tout élève en retard doit attendre devant la loge qu’un membre de la vie scolaire le prenne en charge. Après régularisation (inscription sur le carnet de correspondance), l’élève est soit autorisé à se rendre aux cours, soit envoyé en permanence.
Les retards trop nombreux et injustifiés entraîneront les sanctions mentionnées dans le règlement intérieur.
A l’ouverture des portes du collège, les élèves n’ont le droit de stationner dans le hall que lorsque les conditions météorologiques l’exigent.
Dans tous les cas, aux sonneries de 8H30, 10H40 et 15H10, les élèves de 6ème et 5ème se rangent dans la cour, devant le numéro de la salle dans laquelle ils doivent se rendre et ne montent en classe qu’avec leur professeur.
Les élèves de 4ème et 3ème doivent pour leur part se rendre directement devant leur salle de classe.

Chapitre II - Organisation de la vie scolaire

II - 1) Mouvements et horaires des cours

Les déplacements dans les couloirs et escaliers doivent se faire dans l’ordre et sans bousculade.
AUCUN ELEVE NE DOIT CIRCULER OU STATIONNER SEUL DANS LES COULOIRS PENDANT LES COURS.
LES ELEVES DOIVENT OBLIGATOIREMENT SE RENDRE DANS LA COUR PENDANT LA RECREATION ET LA DEMI-PENSION.
MATIN - ouverture des portes 8h05
Sonnerie 8h 30
1ère heure 8 h 35 - 9 h 30
2ème heure 9 h 30 - 10 h 25
Récréation 10 h 25 - 10 h 40
3ème heure 10 h 40 - 11 h 35
4ème heure 11 h 35 - 12 h 30 pour la moitié des élèves
S 1 11 h 35 - 13 h repas pour la moitié des élèves
S 2 12 H 30 - 13 h 55 repas pour l’autre moitié des élèves
5ème heure :13 h 05 - 14 h 00 (reprise cours de S 1)
6ème heure 14 h 00 - 14 h 55 (reprise cours de S 2)
Récréation 14 h 55 - 15 h 10
7ème heure 15 h 10 - 16 h 05
8ème heure 16 h 05 - 17 h 00
9ème heure 17h00 - 17h 55

II - 2) Entrée et sortie des élèves

Pour être admis dans l’établissement, tout comme pour sortir, l’élève doit obligatoirement présenter sont carnet de liaison à l’entrée du collège.
La présence à tous les cours est obligatoire.
En cas d’absence d’un professeur, les élèves sont autorisés à quitter le collège s’ils n’ont plus cours après, en fin de demi-journée pour les externes et fin de journée pour les demi-pensionnaires, à condition que l’autorisation qui figure au dos du carnet de correspondance ait été signée.
Les demi-pensionnaires qui n’auraient pas cours l’après-midi, ne pourront quitter le collège qu’à 13 heures ou 14 heures.
La présence à tous les cours étant obligatoire, un départ anticipé n’est admis que si un responsable légal vient chercher l’enfant et signe une décharge.

II - 3) EPS :

Dispense de pratiques physiques
1) L’élève sera présent en classe ou en permanence (y compris pour les cours de début ou de fin de demi-journée) selon la décision du professeur :
a) pour une séance sur demande écrite des parents
b) sur présentation d’un certificat médical (établi par un médecin) pour une durée inférieure
ou égale à 8 jours.
2) Pour toute dispense sur certificat médical d’une durée supérieure à 8 jours, selon leur régime :
a) Les élèves externes peuvent quitter le collège sous deux conditions :
- les parents ont donné l’autorisation de sortie (cf. carnet de correspondance)
- les cours concernés ont lieu en début ou en fin de demi-journée.
b) Les élèves demi-pensionnaires ne peuvent partir qu’après le repas (13 heures ou 14
heures) s’ils n’ont plus cours ensuite et dans les mêmes conditions d’autorisation parentale.

II - 4) Activités périscolaires :

Les activités se déroulant à l’extérieur du collège (sorties pédagogiques, échanges linguistiques, etc.), organisées sur le temps scolaire et/ou extrascolaire, dans le cadre des programmes d’enseignement, font partie intégrante des études ; pour que l’élève puisse y participer il est obligatoire que la famille ait contracté à son profit une assurance « responsabilité civile » couvrant les dommages causés par lui même. Une assurance scolaire est également vivement recommandée pour les dommages dont il pourrait être victime. Toute participation financière des parents sera soumise à l’approbation du Conseil d’Administration et fera l’objet d’une communication écrite à leur égard.

Chapitre III - Respect des règles et Comportement

III - 1) Les transgressions aux règles

Les transgressions relèvent de catégories différentes pouvant impliquer des sanctions différentes ;
Non-respect de l’autre, adulte ou élève (violence physique, vol, jeux dangereux, insultes et/ou menaces, injures, grossièretés, etc.)
Non-respect du groupe (agitation, bavardage, refus d’obéissance à l’adulte, retard, plaisanteries provocatrices, etc.)
Non-respect de soi-même (oubli des affaires, devoirs ou exercices non-faits cours « séchés », leçons non apprises, utilisation de produits dangereux pour la santé, etc.)
Non-respect des autres règles du Règlement Intérieur (manque d’assiduité, dégradations, utilisation d’objets ou produits interdits, oubli du carnet de correspondance, etc.)

III - 2) Punitions scolaires -Réparations - Sanctions disciplinaires

Les défaillances des élèves par rapport au présent Règlement Intérieur peuvent être dans la plupart des cas réglées par un dialogue direct. Cependant, des manquements persistants ou graves seront naturellement sanctionnés selon un système progressif, destiné à faire comprendre à l’élève qu’il doit lui-même adopter un comportement compatible avec les exigences de son travail personnel et de la vie en collectivité.
Les mesures prises par les différents adultes de la communauté scolaire sont à classer en trois catégories :

A - Les punitions scolaires  : concernent les manquements mineurs aux obligations des élèves et les perturbations dans la vie de la classe ou de l’établissement. Elles sont infligées par les professeurs, les personnels de direction, d’éducation et de surveillance. Elles sont également infligées par le Chef d’établissement sur proposition du personnel de service. Elles sont une réponse immédiate aux faits reprochés, au travers de :
- l’observation écrite sur le carnet de liaison,
- du devoir à refaire ou supplémentaire, signé par les parents
- de la retenue avec travail à faire et à rendre
- de l’exclusion momentanée du cours avec rapport circonstancié du professeur transmis ensuite à la famille par voie postale,
Ces punitions sont des mesures d’ordre intérieur.

B - Les réparations : La notion de réparation est indissociable de celle de la responsabilité personnelle. Les élèves qui souhaitent annuler les conséquences de leur faute pourront le faire, après négociation avec la direction, au travers :
- d’excuses orales ou écrites,
- d’un contrat d’engagement fixant des objectifs précis en terme de comportement et travail scolaire,
- d’un travail d’intérêt scolaire (devoirs, exercices de révisions),
- d’une action à caractère éducatif (classement de documents, de livres, prise en charge d’un
élève en difficulté, participation à un atelier),
- d’un travail d’intérêt collectif (nettoyage des tables, ramassage de papiers.). Ce type de réparation nécessitera l’accord préalable de l’intéressé et de sa famille. Il pourra se faire sous la surveillance d’un personnel qualifié de l’établissement.

C - Les sanctions disciplinaires
Elles sont infligées, selon le cas, par le chef d’établissement ou par le conseil de discipline.
Elles concernent les atteintes aux personnes et aux biens, ainsi que des manquements graves aux obligations des élèves ou de la multiplicité des faits d’indiscipline :
- avertissement (conduite - travail) - blâme
- exclusion temporaire de l’établissement (maximum huit jours).
- exclusion définitive. Le conseil de discipline est seul compétent pour prononcer cette sanction ;
- la mesure de responsabilisation, exécutée dans l’établissement ou non, en dehors des heures d’enseignement, sans excéder vingt heures. Cette mesure peut être proposée comme alternative à une autre sanction, excepté l’exclusion définitive.
- l’exclusion temporaire de la classe, au cours de laquelle l’élève est accueilli dans l’établissement, qui ne peut excéder huit jours
Toute sanction peut être assortie d’un sursis total ou partiel.
Le chef d’établissement fixe le délai au cours duquel le sursis peut être révoqué. Ce délai ne peut excéder un an.
Lorsque des faits pouvant entraîner une sanction sont commis dans le délai fixé en application du paragraphe précédent, le chef d’établissement peut alors prononcer : 
1° Soit une nouvelle sanction sans révoquer le sursis antérieurement accordé ; 
2° Soit la seule révocation de ce sursis ;
3° Soit la révocation de ce sursis et une nouvelle sanction qui peut être assortie du sursis. 
La révocation du sursis entraîne la mise en œuvre de la sanction à laquelle il s’applique.
Seul le conseil de discipline peut prononcer la révocation du sursis s’appliquant à une exclusion définitive de l’établissement ou de l’un de ses services annexes. 

D - Ces exclusions
Seront accompagnées de mesures destinées à garantir la poursuite de la scolarité de l’élève et à faciliter sa réintégration. Il fera l’objet d’un suivi éducatif.
Les sanctions disciplinaires doivent respecter le principe du contradictoire dont la nature des objectifs est double :
- juridique afin de respecter les droits de la défense
- éducative afin que la sanction soit comprise et aussi acceptée.
Enfin, s’il l’estime nécessaire, pour des raisons de sécurité des personnes ou des biens, le chef d’établissement peut interdire, par mesure conservatoire, l’accès au collège à un élève, jusqu’à ce qu’il ait été statué sur son cas au plan disciplinaire, comme le cas échéant au plan judiciaire.

E- Interdiction d’accès par mesure conservatoire
En cas de nécessité, le chef d’établissement peut interdire, à titre conservatoire, l’accès de l’établissement à un élève. Cette mesure ne présente pas le caractère d’une sanction et ne peut excéder trois jours.
Dans le cas d’une convocation du conseil de discipline, le chef d’établissement peut interdire, à titre conservatoire, l’accès de l’établissement à l’élève jusqu’à la tenue du conseil de discipline.

III - 3/ Mesures de suivi éducatif et d’aide

1) la fiche de « Travail et Vie scolaire »

2) la commission éducative : en cas de manquements persistants au présent Règlement Intérieur et lorsque la mesure 1 est devenue insuffisante, une commission éducative peut rencontrer l’élève et ses parents, avec les objectifs suivants : aider l’élève à prendre conscience des conséquences de son comportement pour lui-même et pour les autres, éviter les incompréhensions entre l’adulte et l’adolescent, faciliter l’adoption d’une mesure éducative personnalisée afin d’éviter la répétition de sanctions négatives.
Cette commission, présidée par le Chef d’établissement ou son adjoint, comprend l’équipe pédagogique de l’élève, le responsable du service Vie Scolaire, deux représentants des parents d’élèves de la classe, deux délégués des élèves de la classe et éventuellement l’assistante sociale en milieu scolaire, un éducateur, la conseillère d’orientation ou toute autre personne compétente, selon le cas.
La commission est convoquée par le Chef d’établissement, soit sur sa propre initiative, soit à la demande du professeur principal ou du responsable Vie scolaire.

3) la commission absentéisme : son action est essentiellement préventive, elle examine toutes les situations d’élèves contrevenant à l’obligation d’assiduité scolaire. Elle est composée du chef d’établissement ou de son adjoint, du conseiller principal d’éducation, des personnels de santé et sociaux, du professeur principal, du conseiller d’orientation ainsi que tout professionnel externe à l’établissement impliqué dans le suivi éducatif de l’élève. Cette dernière se réunit en fonction des situations liées à l’établissement.

Chapitre IV - Services Internes

IV - 1) Santé - Accident – Assurance

En cas de maladie, malaise ou accident, l’élève est conduit à l’infirmerie ou à la vie scolaire ; en cas d’urgence, le SAMU (15) sera alerté, car lui seul est habilité à décider du mode de transfert du malade (pompiers, ambulance privée.) ainsi que de la structure de soins d’accueil. Sur demande expresse de la famille, mentionnée sur la fiche d’urgence - et si possible - il peut être conduit en ambulance dans un hôpital désigné par elle (le coût du transfert est alors à sa charge). L’infirmière ou l’administration du collège en informe les parents le plus rapidement possible.

Pour les élèves atteints de maladie évoluant sur une longue période (à l’exclusion de toutes maladies aiguës), le traitement médical pourra être pris sous le contrôle de l’infirmière ou à défaut du C.P.E. Les médicaments devront impérativement être déposés à l’infirmerie et accompagnés de l’ordonnance justificative. Un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) sera alors signé entre l’élève, la famille, l’administration et le service médical scolaire.

Tout accident, quel que soit le lieu où il se produit, doit être immédiatement signalé à un responsable du collège, avec un bref compte-rendu des circonstances : la famille doit fournir à l’établissement, dans les plus brefs délais, un certificat médical précisant la nature de la blessure pour lui permettre d’engager, selon de cas, la procédure relative aux accidents scolaires ou celle relative aux accidents de travail (atelier, stage en entreprise). Une assurance complémentaire scolaire et extrascolaire est vivement recommandée aux familles, pour couvrir les accidents dans le cadre de la vie scolaire, sur le trajet collège/domicile lors d’activités périscolaires ; en effet, le contrat « responsabilité civile » ne garantit généralement pas les dommages corporels pouvant survenir à l’enfant lorsqu’il n’y a pas d’adversaire (au sens juridique du terme). Le Chef d’établissement est fondé à interdire une activité périscolaire à un élève dont l’assurance contre les accidents qu’il pourrait subir ou causer est insuffisante.

IV - 2) La demi-pension (distribution d’une circulaire aux familles)

La demi-pension est un service rendu et non obligatoire pour le collège ; néanmoins, les élèves qui utilisent ce service sont soumis aux règles de discipline et aux sanctions définies dans le présent Règlement Intérieur. L’INSCRIPTION A LA DEMI-PENSION VAUT POUR L’ ANNEE SCOLAIRE, SAUF CAS DE FORCE MAJEURE (déménagement ou contre indication médicale). Un changement peut cependant être accepté en fin de trimestre. La gestionnaire doit en être informée par lettre.
Le non-respect des règles de la demi-pension peut entraîner une exclusion temporaire ou définitive de celle-ci.
Les frais de demi-pension constituent un forfait annuel payable en trois trimestres. Tout trimestre commencé est dû en entier par la famille (sauf cas particulier). Un étalement des versements est possible si la famille en fait la demande auprès de l’Intendance.

Remise de principe : elle est accordée aux familles dont plus de deux enfants sont demi-pensionnaires ou internes dans un établissement public d’enseignement du second degré.
Remise d’ordre : elle peut être accordée selon les cas suivants :

- Renvoi définitif d’un élève par mesure disciplinaire
- Grève du personnel de cuisine
- Voyages ou stages en entreprises
- Fêtes religieuses
- Maladie (pour une absence supérieure à deux semaines consécutives et justifiées par un certificat médical).

IV - 3) Autres services

Un médecin scolaire assure le suivi médical des élèves soit de façon spécifique pour certaines classes, soit à la demande.

Une assistante sociale en milieu scolaire est à la disposition des élèves et des familles pour les conseiller ou les aider éventuellement, sur tout problème familial ou personnel.
Le C.D.I, Centre de Documentation et d’Information, sous la responsabilité d’une documentaliste, est à la disposition des élèves. Les horaires d’accueil sont affichés sur la porte.
Le C.I.O, Centre d’Information et d’Orientation aide les élèves dans leurs choix d’orientation et la construction de leur projet personnel. La personne ressource est la Conseillère d’Orientation présente au collège, une journée par semaine (10 rue Paul-Adolphe Souriau - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT)

IV - 4) Les Associations

La coopérative du collège est régie par des statuts Loi 1901. Elle a pour objet de développer la vie collective et coopérative dans le collège, de promouvoir le sens des responsabilités, de la solidarité, de développer la vie socio-éducative par l’animation de clubs spécialisés, de manifestations culturelles ou sportives. La participation des familles n’est pas obligatoire mais vivement souhaitée.
L’Association Sportive du collège est régie par des statuts Loi 1901 ; elle est ouverte aux élèves volontaires ayant payé leur licence. Elle a pour objet d’organiser et de développer, en complément de l’E.P.S donnée pendant les heures de scolarité, l’initiation et la pratique sportives pour ses adhérents et de représenter le collège dans les épreuves sportives scolaires. Elle est gérée par un Comité Directeur présidé par le Chef d’établissement.

Chapitre V - Relations entre les familles et le Collège

V - 1) Transmission des documents et informations

Lorsque les parents ne vivent pas ensemble et que l’autorité parentale conjointe est maintenue, la transmission des documents relatifs à la scolarité de l’élève se fait aux deux domiciles à condition d’en informer le secrétariat du Principal. Afin d’éviter tout malentendu, une photocopie de l’extrait de jugement attestant les informations fournies sur la fiche de renseignements, doit être fournie en début d’année.

Toute modification des renseignements fournis en début d’année (téléphone, adresse, séparation.) doit être signalée dans les plus brefs délais au secrétariat.

a) Le Carnet de Liaison

1 _ Le carnet est le support essentiel de la communication entre l’établissement et les familles.
2 _ L’élève est responsable de la bonne tenue de son carnet et doit toujours l’avoir avec lui.
3 _ Les parents doivent prendre connaissance régulièrement et signer tous les messages qui leur sont adressés.
4_ Pour sortir, les élèves présentent aux surveillants leur carnet de liaison avec collés au dos une photographie récente et leur emploi du temps. Celui-ci doit être lisible et clair. L’absence de ce carnet peut entraîner le jour même une mise en retenue de l’élève.

b) Modalités de contrôle des connaissances.

L’emploi du temps, la progression du cours, ainsi que l’énoncé des travaux écrits et des leçons, sont consignés dans le cahier de textes de la classe. Les parents peuvent en prendre connaissance. L’élève ayant été absent est invité à le consulter pour rattraper son travail.

Les parents sont régulièrement informés des résultats scolaires de leur enfant et de la vie du collège

1- Sur le site du collège où un espace parents leur est destiné :
www.clg-bartholdi-boulogne.ac-versailles.fr
2 - A l’occasion des réunions parents professeurs
3 - Au cours d’entretiens individuels avec les professeurs, sur rendez-vous
4 - Par l’examen des devoirs corrigés
5 - Par la mise à disposition d’un espace parents sur l’ENC92 pour prendre connaissance des notes, du
cahier de texte de la classe et informations de vie scolaire
6 - Ces bulletins trimestriels peuvent mentionner :
- Les encouragements, lorsque le conseil de classe estime que l’élève fournit des efforts particuliers au cours du trimestre.
- Les compliments du conseil de classe lorsque l’élève obtient une moyenne générale égale ou supérieure à 14/20.
- Les félicitations du conseil de classe lorsque l’élève obtient une moyenne générale égale ou supérieure à 16/20.
7 - Les parents doivent conserver tous les bulletins trimestriels, durant toute la scolarité de leur enfant.

De plus, de nombreuses circulaires sont distribuées aux élèves en direction de leur famille tout au long de l’année pour les informer de la vie de l’établissement (réunions, rencontres parents professeurs, actions pédagogiques, voyages, ainsi que les documents émanant des associations de parents d’élèves).

V - 2) Les interlocuteurs de la famille.

Le responsable de la Vie Scolaire (CPE) est l’interlocuteur privilégié des élèves et des parents pour toutes les questions de vie scolaire ; il assure par ailleurs une liaison avec le Chef d’établissement et l’équipe pédagogique.

Le professeur principal gère les rapports entre la classe, l’équipe pédagogique, le service Vie Scolaire, la Conseillère d’Orientation et les parents.

La Conseillère d’Orientation aide et guide les élèves dans la définition de leur projet d’avenir et dans leur choix d’orientation ; elle peut également s’entretenir avec les parents.

Les délégués des parents qui participent aux conseils de classe ainsi que ceux qui sont élus au Conseil d’Administration, assurent une liaison entre les professeurs, l’administration et les parents.

Les délégués de classe élus par leurs camarades assurent une liaison entre les élèves, les professeurs de la classe et l’administration du collège.

V - 3) Aides financières en direction des familles

Différents types d’aide existent :
- le fonds social des cantines et l’aide départementale à la demi-pension
- le fonds social collégien
- les bourses nationales
Les parents susceptibles d’y avoir recours (sous certaines conditions) doivent se manifester le plus rapidement possible, en début d’année auprès du secrétariat du Principal ou de l’assistante sociale.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Bartholdi (académie de Versailles)
Directeur de publication : Monsieur GAZON